Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Mon activité parlementaire
Le G7 sera présidé par la France en 2019 : belle opportunité de promouvoir des actions concrètes en faveur de l’égalité de genre, y compris des engagements financiers. Les ONG décident de contribuer à l’agenda officiel du G7 jusqu’au sommet-lui-même fin août 2019 dans le cadre des réunions de « sherpas G7 », réunions ministérielles thématiques, et travaux du conseil consultatif sur l’égalité des sexes à travers un plaidoyer à haut niveau et une campagne de mobilisation citoyenne.
 
Dans la perspective de la présidence française du G7 en 2019, Coordination SUD, la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale rassemblant plus de 170 ONG, a donc créé un comité de pilotage sur le G7. CARE France, référente « genre » au sein de ce groupe de travail, Equipop, cheffe de file de la commission « genre » depuis plusieurs années, ainsi que d’autres organisations, ont proposé de se réunir en groupe de travail informel dédié aux questions « genre » et G7. A ce jour, 11 associations composent le groupe qui a commencé à se réunir dès juin 2018 : Action Aid, Adéquations, Action santé mondiale, CARE France, Coalition Education, Equipop, Médecins du monde, ONE, Oxfam, PLAN International France, Le Planning Familial.
 
Le jeudi 18 octobre, sous mon marrainage, en tant que Vice-présidente de la Commission des Affaires étrangères et rapporteure d’une mission sur « les droits des femmes à l’international », un processus de plus grande ampleur sera lancé à l’Assemblée nationale, il est porté par Care France et Equipop. L’objectif est de fédérer le plus largement possible (ONG, associations féministes, acteurs et actrices de la société civile...) et de construire une stratégie de plaidoyer efficace pour s’assurer que la présidence française du G7 aboutisse à des actions concrètes en faveur de l’égalité de genre, y compris des engagements financiers. Il s’agira d’influencer l’agenda officiel du G7 jusqu’au sommet-lui-même fin août 2019 dans le cadre des réunions de « sherpas G7 », réunions ministérielles thématiques, et travaux du conseil consultatif sur l’égalité des sexes à travers un plaidoyer à haut niveau et une campagne de mobilisation citoyenne.
 
Pour ma part, il s’agit de continuer le travail engagé lors de mon rapport « 100 propositions pour une diplomatie féministe », en s’assurant que le sujet de l’égalité Femme-Homme soit au cœur du du G7 en France. J'y ai convié une association de notre territoire qui connaît bien ce sujet, pour y œuvrer quotidiennement : le CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) qui sera représenté par Florence JACQUES, responsable secteur emploi formation et référente égalité au CIDFF de la Drôme.

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.