Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Mon activité parlementaire

J'ai interpellé madame la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, sur la pollution de l'air engendrée par l'autoroute à proximité de Valence lors des questions orales sans débat d'aujourd'hui.

 

Nous le savons bien, dans l'agglomération valentinoise, les seuils réglementaires (pour le polluant NO2-dioxyde d'azote) et sanitaires (pour les particules et l'ozone) sont dépassés de manière récurrente et cela est principalement dû au trafic autoroutier.

 

La ministre a souligné que la qualité de l’air était bien évidemment une priorité du gouvernement. Parmi les actions prévues figurent en particulier la mise en place de mesures d’exploitation pour éviter la formation de congestions aux abords de Valence et Bourg-Lès-Valence et une étude sur l’amélioration environnementale de l’insertion de l’A7.

 

Le projet de loi d’orientation des mobilités qui sera examiné par l’Assemblée à la fin du printemps prévoit, entre autres, de réduire l’empreinte écologique dans notre façon de nous déplacer au quotidien. Le sujet de la mobilité est un sujet majeur qui structure mon travail de députée et sera plus particulièrement d’actualité lors des prochains mois. En effet, j'ai prévu plusieurs ateliers de travail sur ce sujet avec les citoyens et un certain nombre de rendez-vous avec les collectivités, entreprises et associations concernées par cette thématique. L’objectif étant, dans la continuité de mon travail, de confronter les cas concrets de mobilité des citoyens de notre territoire avec la loi, pour réfléchir ensemble à la façon de l’améliorer. Ce sujet ne pourra être traité sans penser à la qualité de notre air. Diminuer les émissions engendrées par nos déplacements du quotidien aura indéniablement un effet global sur la qualité de l’air de notre territoire. J'invite donc les citoyens à participer au 1er atelier « Quelles alternatives pour quelle mobilité ? » qui aura lieu le vendredi 1er février à ma permanence (52 avenue Sadi Carnot à Valence) à 18h.

 

Cette réponse ne pouvant être la seule apportée pour améliorer la qualité de l’air, elle continuera à travailler avec la ministre sur le sujet particulier de l’autoroute de Valence et le traitement de sa pollution.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.