Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Les 3èmes Assises de la Cohésion Numérique et Territoriale

Actualités de la CSNP

Les 3èmes Assises de la Cohésion Numérique et Territoriale se déroulait le jeudi 3 juin 2021 à la Maison de la Chimie à Paris.

Elles avaient pour thème "Le numérique pour réinventer le localisme et les solidarités de proximité ?" et étaient placées sous ma présidence.

 

Retrouvez ci-dessous le programme et mon discours de lancement de ces Assises :

 

Madame la Ministre,

Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs, chers collègues,

Mesdames et Messieurs les élus locaux,  

Mesdames et Messieurs,

Cher Jacques Marceau,

 

Tout d’abord, je tiens à souhaiter la bienvenue à celles et ceux qui participent ce matin, à la Maison de la Chimie, à cette 3ème édition des Assises de la Cohésion Numérique et Territoriale mais également à celles et ceux, qui écouteront nos échanges par podcast sur Vivre FM.

 

Le thème de cette 3ème édition des Assises de la Cohésion Numérique et Territoriale est  «  Le numérique pour réinventer le localisme et les solidarités de proximité ? ». 

 

Le thème de ces assises de la cohésion numérique et territoriale trouve cette année un écho particulier compte tenu de la crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an.

 

Cette crise nous a, toutes et tous, fortement marqué dans nos vies personnelles, dans notre vie sociale et professionnelle, notre activité économique et elle a, c’est une évidence, considérablement accéléré  les usages numériques. 

 

La crise sanitaire a également agi comme un véritable révélateur de notre dépendance aux services et produits numériques. Elle a également rappelé l’importance que nous devons porter à une meilleure inclusion numérique de nos concitoyens sur l’ensemble du territoire national.

 

La Commission supérieure du numérique et des postes, commission parlementaire bicamérale et transpartisane,  que j’ai l’honneur de présider depuis le mois de février, a eu l’occasion de se prononcer très régulièrement et au cours de ces derniers mois sur les enjeux du numérique pour nos territoires ainsi que sur les questions d’inclusion numérique.

 

En tant que parlementaires, nous sommes particulièrement attachés à ce que tous les moyens soient mobilisés pour que l’ensemble de nos concitoyens, et notamment les plus fragilisés d’entre eux, ne se sentent pas exclus d’une révolution numérique qui pourrait se faire sans eux.

 

A cet égard, je souhaite saluer les travaux sur l’inclusion numérique de Martine Filleul, Sénatrice du Nord et membre de la CSNP, qui interviendra au cours de la première table ronde aux cotés des intervenants de l’Agence nationale de cohésion des territoires, de la Banque des territoires et de la Caisse nationale d’assurance vieillesse sur la question fondamentale « Services au public : comment harmoniser numérique et présence territoriale ?».

 

Des initiatives publiques d’envergure et des financements importants sont en cours de déploiement, je pense bien sûr à l’implantation des  2000 Maisons France Service et au recrutement de 4000 conseillers numériques annoncés par Jacqueline Gourault et Cedric O.

 

En tant que parlementaires et élus locaux, nous devons être attentifs à ce que ces dispositifs soient pleinement opérationnels et proposer, lorsque cela est nécessaire, des solutions plus individualisées qui ne laissent pas de côté les 13 millions de français éloignés du numérique. 

 

Je suis Députée de la Drôme, et vous l’imaginez bien, la notion d’aménagement du territoire n’est pas pour moi un sujet théorique : je mesure tous les jours aux cotés de mes concitoyens et des entrepreneurs de mon département,  le bénéfice potentiel que nos territoires peuvent tirer du développement du numérique en matière de développement économique.

 

Je ne doute pas que les intervenants qui participeront à la table ronde sur «  le télétravail va-t-il redessiner la géographie économique des territoires ? » apporteront un éclairage et permettront d’identifier des pistes de développement économique que nous ne faisons que pressentir aujourd’hui. Les points de vue qui seront présentés au cours de cette table ronde, ceux de l’AFNUM, du MEDEF, du syndicat FO, de Nokia, Mozark et Open IP promettent d’être passionnants !

 

Le numérique présente une opportunité économique à condition bien sûr de disposer d’une bonne couverture, en fibre, en 4G et bientôt en 5G. 

 

Si la couverture s’est nettement améliorée et la crainte que nous avons eu en 2020 d’un retard de travaux dans le déploiement du New Deal Mobile  s’est dissipée : 5,8 millions de locaux ont été rendus raccordables en 2020, un chiffre en augmentation de 19% par rapport à 2019, tout n’est pas parfait, loin de là. 

Je pense notamment aux problèmes que nous rencontrons dans certains départements, en Ardèche et dans la Drôme notamment, avec les problèmes de maintenance et d’entretien du réseau cuivre. 

Avec la fin du service universel qui avait été confié à Orange, ces problèmes ont généré de véritables ruptures d’égalité dans les territoires dans l’accès aux moyens les plus basiques que sont l’accès au téléphone et à internet.

Nous avons avec notre collègue, Celia de La Vergne,  alerté le gouvernement sur ces enjeux et le gouvernement vient d’obtenir un engagement d’Orange pour assurer une maintenance de son réseau cuivre jusqu’au basculement des réseaux vers la fibre.

 

Les questions de cohésion numérique, sociale et  territoriale qui seront abordées par Murielle Barneoud, directrice de l’engagement sociétal de la Poste et Xavier Vignon, Vice-Président d’Infranum, nous permettront d’aller plus loin sur ces sujets.

 

Enfin, pour les consommateurs que nous sommes tous, l’e-commerce est parfois un dilemme : est-ce une simple facilité ou une nécessité en période de fermeture des magasins, telle que nous l’avons connue ? Au-delà de cette interrogation, c’est l’activité commerciale et l’aménagement même de nos centres villes qui sont remis en cause.  Pourtant, l’e-commerce offre également de nouvelles opportunités pour nos commerces et nos producteurs.

 

De ce point de vue, il me semble important que nous en débattions ouvertement, ce sera le cas lors de la table ronde « Réconcilier e-commerce et économie de proximité » avec la participation de représentants de « Ma ville, Mon shopping », d’Amazon France, de l’Union nationale des Pharmacies de France,  du co-fondateur de « Bouge ton Coq ».

 

Parce que le sujet de ces assises pose des questions essentielles pour notre société, il est toujours utile de prendre l’avis d’un sociologue et c’est avec un intérêt particulier que nous écouterons Michel Maffesoli qui nous éclairera sur la question «  A l’âge d’internet, le lieu fait-il toujours lien ? ».

 

Comme vous le comprenez, c’est une matinée particulièrement intense et riche qui nous est proposée au cours de cette troisième édition des assises de la Cohésion Numérique et Territoriale !

 

Avant de laisser Mme Olivia Grégoire, Secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable, vous présenter par video comment le numérique peut constituer un levier pour une économie plus locale et plus solidaire, je vous souhaite, à toutes et tous,  des débats riches et constructifs.

 

Nous attendons de vos échanges des propositions concrètes pour que le numérique ne se déploie pas au détriment du lien social et de la solidarité et qu’il vienne, au contraire, renforcer les initiatives sociales et économiques dans nos territoires !

 

Je vous remercie.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion