Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Commission des Affaires étrangères : audition de Jean-Yves Le Drian septembre 2021

En Commission des Affaires étrangères

Lors de la Commission des affaires étrangères du mardi 14 septembre 2021, nous avons auditionné M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

La situation répressive s’est intensifiée en Biélorussie à l’égard des oppositions.

En effet, à la suite de la réélection en 2020, jugée frauduleuse, d’Alexandre Loukachenko, aux manettes du pays depuis 1994, un mouvement de contestation inédit est né, rassemblant des dizaines de milliers de manifestants dans les rues. Ce mouvement a été progressivement maté, avec des milliers d’arrestations et les exils forcés ou les emprisonnements de dirigeants politiques de la contestation, de responsables de médias et d’ONG.

Maria Kolesnikova est de ceux-là. Faisant partie du trio de femmes à s'être présenté à l'élection présidentielle d'août 2020, elle a été condamnée, début septembre, à onze ans de prison. Elle a été reconnue coupable de «complot visant à s'emparer du pouvoir», d'«appels à des actions portant atteinte à la sécurité nationale» et de «création d'une formation extrémiste».

Face à cette sentence qui illustre une fois encore la répression de toute opposition au régime d’Alexandre Loukachenko, j’ai interrogé, le 14/09, en commission des Affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères, J-Y Le Drian. Je lui ai demandé qu’il m’indique d’une part, quelle est la position de la France face à cette décision arbitraire et d’autre part son analyse du rapprochement amorcé entre la Russie et la Biélorussie depuis le début de la contestation, et en particulier depuis début septembre par le biais d’un renforcement de l’intégration économique entre les deux pays. 

 

Retrouvez ma question ci-dessous :

Merci Monsieur le Président,

Monsieur le ministre, je vais très vite en vous remerciant.

Ma question va porter sur une autre zone géographique. C'est la situation des défenseurs des droits humains en Biélorussie. Le mouvement de contestation d'Alexandre Loukachenko fait l'objet d'une terrible répression : des milliers d'arrestations, des exils forcés, emprisonnements de dirigeants politiques, de responsables de médias et d'ONG, des pseudo aveux probablement extorqués sous la torture.

Maria Kolesnikova a fait partie de ceux là. Elle vient d'être condamnée début septembre à 11 ans de prison. Reconnue coupable de complot visant à s'emparer du pouvoir, d'appels à des actions portant atteinte à la sécurité nationale et de création d'une formation extrémiste.

 

Pourriez vous nous indiquer que fait la France face à cette décision arbitraire ? Et, par ailleurs, comment interpréter le rapprochement amorcé entre la Russie et la Biélorussie, et en particulier depuis septembre ?

Hqdefault

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion