Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Actualité

Dans le cadre du mouvement social initié aux urgences du centre hospitalier de Valence  depuis le 27 mars dernier, j'ai  reçu à ma permanence ce lundi 13 mai des représentantes du service hospitalier qui m'ont fait part des difficultés qui pèsent sur le personnel et les patients.

 

J'ai bien pris note du manque de moyens humains et financiers, et me suis engagée à faire remonter leurs revendications aux acteurs concernés. Un premier échange a été initié avec le cabinet de la ministre Agnès BUZYN ce mercredi 15 mai, et un courrier a été envoyé au Directeur régional de l’ARS, M. GRAAL.

 

Si certaines des difficultés relèvent du ressort de l’établissement, j'ai bon espoir qu’une grande partie des problématiques vécues aux urgences de Valence, et plus largement dans les services des urgences en France, trouvera à moyen terme une solution lorsque le projet de loi « ma santé 2022 » sera définitivement voté et mis en application, ce qui permettra d’augmenter le nombre de médecins traitants et de mieux les répartir pour que l’ensemble du territoire soit maillé. J'ai d’ailleurs également prévu la venue d’un des responsables du texte qui viendra présenter et expliquer les détails de la reforme à l’occasion d’une réunion destinée à l’ensemble des personnels de soins.

 

Retrouvez ci-dessous mon courrier adressé au directeur de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.