Biographie

Mireille Clapot est directrice des relations entreprises dans une école d'ingénieurs. Agée de 53 ans, mère de 3 grands fils, elle a travaillé dans les services marketing et achats de différentes entreprises industrielles drômoises : Markem Imaje, Thales Avionics, à la SNCF, puis à Valence Ville et Agglo. Elle est active dans le monde associatif local –Amnesty International, Mobili-Tain-Tournon- . Ses convictions de gauche l’ont amenée à adhérer au Parti Socialiste quelques années, avant de rejoindre En Marche en 2017.

Mireille Clapot a suivi le cours du Rhône : née à Belley dans l’Ain, sur le haut Rhône, elle passe plusieurs années à Lyon, où la Saône rejoint le Rhône, avant de se fixer à La Roche de Glun, connu pour son barrage sur le fleuve, en 1990. Mariée à Luc, conseiller municipal de La Roche de Glun, et actif dans plusieurs associations, elle a trois grands fils encore étudiants. Ses passions incluent les voyages et les langues étrangères, mais aussi le tennis et le vélo. Elle a créé une association, Mobili-Tain-Tournon, qui œuvre pour le développement de la mobilité tant physique (déplacements) que virtuelle (accès au numérique) et intellectuelle (accès à la culture)


Diplômée de l’Ecole Centrale de Paris en 1985, elle exerce dans plusieurs entreprises, d’abord dans des fonctions marketing (Markem Imaje à Bourg les Valence) puis achats (Thales Avionics, SNCF). En 2007, elle intègre la Ville de Valence, d’abord comme responsable des achats puis directrice de cabinet et directrice communication, à Valence Ville puis Valence Agglo. Depuis 2013 elle est directrice du développement et des relations entreprises à l’Ecole Centrale de Lyon. Passionnée de littérature, elle reprend des études à l’Université Stendhal de Valence qui la conduisent à la maîtrise de lettres modernes en 2001.

C’est par Amnesty International, où elle s’engage dès 1990, et la lutte pour le respect des droits humains qu’elle vient au militantisme. En 2008 elle adhère au Parti Socialiste pour permettre l’accession au pouvoir d’un président de gauche. A partir de 2012, elle assiste, avec grande tristesse, au déchirement de la gauche entre soutien au gouvernement et frondeurs. Pro-européenne convaincue, adepte d’une plus grande fluidité du marché du travail, soucieuse d’une redistribution équitable, elle se rapproche peu à peu des thèses d’Emmanuel Macron et rejoint le mouvement EnMarche dans la Drôme en 2017.

C’est donc une femme active, représentative de la société civile, qui a été élue Députée ce 18 juin 2017 pour la 1ère circonscription de la Drôme (Valence, Bourg les Valence, Saint-Marcel, Canton de Tain l’Hermitage).

Partagez Tweetez Envoyez

Ce site utilise des cookies — En savoir plusOK