Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

11 novembre à Valence


Cette année encore, j’étais présente à Valence autour du monument aux morts, à l’occasion de la cérémonie de commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918. Heureuse de retrouver le public, les représentants des anciens combattants, les élus, les citoyens, les enfants pour rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la France et se souvenir de leurs souffrances et leurs sacrifices. Je souligne l’implication des classes Défense du collège Paul Valéry et du lycée Amblard, dont les élèves s’expriment en public à cette occasion.

Depuis 2017, avec le Président de la République, le Gouvernement, les parlementaires, nous avons apporté un soutien constant à la politique mémorielle, pour l’entretien, la rénovation et la valorisation de nos lieux de mémoires, pour la transmission de la mémoire combattante.

Le 11 Novembre doit être une journée de la Paix, et pour mettre en valeur d’autres façons de résoudre les conflits que la guerre qui engendre mort et désolation.

Nous avons créé la nouvelle mention « Mort pour le service de la République » et la qualité de « pupille de la République » pour les militaires morts en service à la suite d’un acte de bravoure ou lors de manœuvres particulièrement dangereuses.

Nous apportons aussi un soutien financier à nos anciens combattants, par la revalorisation du point de pension militaire d’invalidité, de la pension des conjoints survivants de grands invalides de guerre et par l’extension du bénéfice de la demi-part fiscale aux conjoints survivants.

Depuis 2017, nous avons également considérablement augmenté le budget de notre armée. La loi de programmation militaire pour les années 2024-2030 que nous avons adopté, octroie un budget inédit de 413 milliards d’euros pour notre défense.

Ce soutien budgétaire et matériel à notre armée est essentiel, l’actualité ne fait que le confirmer.

En Europe d’abord, qui fait de nouveau face à la guerre sur son territoire, sur notre territoire. L’attaque de l’Ukraine par la Russie au mois de février 2022 a fait ressurgir du passé nos craintes de voir le continent se déchirer. En cette journée de commémoration, j’ai également eu une pensée émue pour les civils innocents qui sont attaqués dans plusieurs régions du monde.


Articles similaires

Derniers articles

Table ronde sur la guerre en Ukraine, ma question sur le financement et l'efficacité des sanctions contre la Russie

Ma question à Stéphane Séjourné sur la vente d'armes à Israël

Mon intervention sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et la lutte contre l’impunité dans les conflits modernes

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion