Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Commission des affaires étrangères - Commission des affaires étrangères : Avis budgétaires sur le projet de loi de finances pour 2022 - Examen pour avis des crédits de la mission Écologie

En Commission des Affaires étrangères

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, la Commission des affaires étrangères a fait l'examen pour avis des crédits de la mission Écologie. 

 

Retrouvez ma question écrite et vidéo ci-dessous : 

 

Vous avez écrit et vous avez dit : « les écosystèmes ne connaissent pas le concept de frontières mais leur préservation implique des coopérations régionales et internationales ». 

 

Et comme vous nous invitez à nous pencher sur la diplomatie environnementale et à faire des recommandations sur la préservation des écosystèmes marins, je vous propose de faire un focus sur l’Adriatique.

 

Adriatique, mer presque fermée dont les eaux se mêlent à la Méditerranée avec d'une part des pays riverains qui sont membres à part entière de l’Union Européenne : Italie, Slovénie, Croatie ; et d'autre part sur la rive sud est des pays candidats l’Union Européenne qui bénéficient de la politique de voisinage : Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie. 

 

Cette mer est donc presque fermée, elle est peu profonde elle est irriguée par un fleuve qui est notoirement pollué, le Pô. Quelle est sa situation ? Les pays des Balkans ont beaucoup investi dans le tourisme côtier, et sont très en retard pour le traitement des déchets. Ils sont réceptifs à des projets lourds internationaux tels que les forages pétroliers. Le changement climatique affecte les rivages, les fonds marins, de même que la globalisation et le déversement des eaux usées. La surpêche contribue également à modifier la faune et la flore avec une prolifération d’espèces invasives. Et citons enfin l’érosion littorale qui menace des sites emblématiques tels que Venise ou Splitz. Il y a également un problème de déchets plastiques ou de filets fantômes égarés. Pourtant l’Adriatique a, si mes sources sont bonnes, 12 aires marines protégées. Cette situation n’est pas brillante. 

 

Que peut faire la Franc dans la perspective de la présidence française de l’Union européenne ? Comment peut-elle anticiper et s’impliquer dans ces enjeux ? 

 

Retrouvez la vidéo ici : https://youtu.be/3OTl9Nak8k0 


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion