Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Handicap : revalorisation de 20.000 soignants supplémentaires

Fil d'actualités

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, le 8 novembre 2021, la revalorisation de 20.000 soignants supplémentaires dans le secteur du handicap et  des mesures pour faire face aux difficultés de recrutement.

Les difficultés de recrutement des professionnels soignants s’expliquent en partie par des disparités de traitement entre salariés. Nous ne pouvons pas conserver des inégalités de traitement entre deux soignants exerçant le même métier.

 

Une revalorisations salariale de 183€ par mois dès novembre 2021

  1. Les revalorisations salariales, prévues dans le cadre du Ségur de la santé, seront ainsi étendues à près de 20.000 soignants supplémentaires issus des foyers et établissements du handicap à la charge des départements.
  2. La revalorisation à hauteur de 183 euros par mois des soignants, prévue dans le cadre des accords « Laforcade », s’appliquerait dès novembre 2021et non pas au 1er janvier 2022 comme prévu initialement.

 

Des solutions pour remédier aux carences en personnel

Le Premier ministre a annoncé vouloir faciliter les solutions permettant de remédier aux carences en personnel pour aider les personnes en situation de handicap, en :

  1.  Augmentant les places en institutions de formation en soins infirmiers et en instituts de formation des aides-soignants (France Relance).
  2.  Favorisant l’apprentissage dans les formations d’aides-soignants.
  3.  Mobilisant les agences régionales de santé, pour former une cellule exceptionnelle d’appui ressources humaines, afin de recueillir les besoins de chaque établissement en difficulté et de les accompagner dans la recherche de solutions.
  4. Lançant une campagne de communication pour attirer de nouveaux professionnels au service des personnes en situation de handicap.

 

Le rôle essentiel des éducateurs et accompagnants

  • Par ailleurs, le Premier ministre a rappelé le rôle essentiel aussi joué par les éducateurs et les accompagnants.
  • Il souhaite voir s’engager des négociations dans la branche de l’action sanitaire et sociale, afin de dépasser les difficultés de recrutement et de moderniser des conditions de carrières qui aujourd’hui ne sont pas favorables à l’attractivité de ces métiers.
  • Une cellule exceptionnelle d'appui RH dans chaque ARS sera créée, pour les accompagner dans leurs problèmes de ressources humaines, et des propositions de formations courtes qualifiantes seront proposées par les agences Pôle emploi et financées par le Gouvernement.
  • Si l’ensemble des acteurs assument ses responsabilités, l’État sera prêt à engager des moyens nouveaux pour ces professionnels de l’accompagnement. Pour fixer le cap et la méthode, une conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social se tiendra d’ici au 15 janvier 2022.

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion