Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Presse

Le Dauphiné Libéré -  Michel REBATTET - le 25/11/2018

Elle en avait besoin, la mythique route des vacances, car il y a des lustres qu’elle n’avait pas connu pareil chamboulement.

Grande largeur de circulation, accotements minimalistes des trottoirs en mauvais état, quand il y en avait, îlots de tourne à gauche, stationnement un peu désorganisé au détriment des piétons à certains endroits et manque de verdure qui la rendait triste et banale : tout cela a été repensé. Dans un premier temps la commune a procédé à la remise en état des réseaux eaux usées/eaux pluviales/eau potable, à l’enfouissement des réseaux lettriques, la réhabilitation de l’éclairage public équipé de Led.

Puis est arrivé le temps des grands travaux proprement dits avec un redimensionnement complet du site : voie de circulation ramenée à deux fois 3,25 m (Au lieu de 8,50 m), des espaces paysagers plantés d’arbres à hautes tiges par endroits, des trottoirs de 2 à 2,50 m et des stationnements de 2,50 à 3 m de largeur, tandis que la voirie garde son aspect enrobé classique, et que trottoirs, stationnements et entrées charretières ont reçu un traitement spécial en revêtement minéral afin de les différencier.

Enfin sur la longueur de la place de la mairie les voies de circulation ont reçu un revêtement minéral pour bien marquer le centre du village. Un mobilier urbain a été installé (bancs, poses sacs, etc) qui termine ce bel ensemble et d’ici quelques années la traversée de Pont-de-l’Isère ressemblera à celle qu’ont connue les anciens.

Tous ces travaux qui donnent un sacré coup de jeune à la cité du 45e parallèle ont eu un coût de 1,850 m€ hors taxes et il a fallu deux tranches de travaux de six mois.

Ce samedi matin la maire Marie-Claude Lambert entourée de Marie-Pierre Mouton présidente du Département, Gilbert Bouchet sénateur, Mireille Clapot députée, Frédéric Sausset président d’Arche Agglo, Max Osternaud président du Siev, Hervé Chaboud et Aurélien Esprit conseillers départementaux, les différents maires du canton de Tain-l’Hermitage, a coupé le traditionnel ruban avant une petite promenade sur les bords de la N7 rythmée par une batucada afin de marquer la cadence.

Lors de son discours le maire déroula en quelques mots le déroulement des travaux émaillés de quelques difficultés et l’historique du village et de la route et concluait en disant que Pont-de-l’Isère était un village agréable à vivre puisque sur le 45eparallèle, donc porte du midi.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.