Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

En Commission des Affaires étrangères

Lors de la commission des Affaires étrangères du mercredi 16 octobre 2019, nous avons assisté à l'Examen, des avis budgétaires sur le PLF 2020.
Ma question porte sur l'examen pour avis des crédits de la mission " Médias, livre et industries culturelles : Action audiovisuelle extérieure " sur le PLF 2020.

 

Retrouvez ma question ci-dessous :

 

Marielle de Sarnez: pour la République en Marche, Mireille Clapot.

 

Mireille Clapot : merci madame la présidente.

Merci monsieur le rapporteur pour la grande qualité de votre rapport et de votre exposé. Ça a été dit, l'action audiovisuel extérieur de la France est un élément essentiel de sa politique d'influence au service de la diffusion de ses valeurs et de sa culture à l'étranger, du dialogue avec les autres cultures, mais également la diffusion d'une information de qualité.

 

Vous avez parlé longuement de France médias monde, de TV5 monde, je n'y reviendrai pas. Je vous remercie d'avoir focalisé votre rapport sur la Roumanie, un pays des Balkans, une région qui m'est chère, et où les enjeux d'objectivité d'information, de promotion de la francophonie, de défense contre des influences extérieures, en l'occurrence russes, sont très forts. RFI en français et en roumain, TV5 monde y sont depuis 1990, pour France 24, c'est plus récent. Certes, c'est un budget de transformation et il est utile d'affirmer dans cette commission des Affaires étrangères la dimension géopolitique et régalienne de l'audiovisuel extérieur, sa contribution indispensable à la diplomatie culturelle et au rayonnement de la France. Ce PLF, il s'inscrit dans un arbitrage qui a été fait en juillet 2018.

 

Il s'agit d'un arbitrage d'une trajectoire d'économie, certes exigeante, mais aussi réaliste avec 190 millions d'euros d'économies entre 2018 et 2022, et 10 millions d'euros porté par l'audiovisuel extérieur, avec France médias monde, qui dans ce PLF aura une dotation en léger retrait de 1 million d'euros par rapport à 2019. TV5 monde aura une dotation qui reste constante à 76 millions d'euros.

 

Pour nous cette trajectoire elle constitue aujourd'hui autant qu'hier un engagement de l'État envers les sociétés de l'audiovisuel public, dont celui d'extérieur, et rappelons qu'ont été construits sur ces bases des plans de transformation ambitieux en matière d'informations, de cultures, d'offres de proximité. Il s'agit donc de la confirmation d'une trajectoire arbitrée, et avec des résultats d'audience, et de qualité.

 

Par conséquent nous voterons les crédits du PLF 2019 à louer à l'audiovisuel extérieur.

 

Je parle là au nom du Groupe la République en Marche.

Examen, des avis budgétaires sur le PLF 2020

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.