Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Première Vice-présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Ma question à MM. Hadrien Ghomi et Hubert Julien-Laferrière, rapporteurs de la mission d'information sur la géopolitique du sport


video-play-icon

Le 28 juin 2023

Examen du rapport d'information sur la géopolitique du sport.

 

 

Mireille Clapot:

La semaine dernière, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, où je siège, a pris une position ferme. J’ai voté, comme la majorité de mes collègues, une résolution pour dénoncer et demander l’interdiction de la participation des athlètes russes et bélarussiens aux Jeux olympiques et paralympiques l’an prochain. C’est un outil de propagande d’autoriser ces athlètes. Ils sont la plupart salariés d’Etat. De facto, cela empêcherait les athlètes ukrainiens de participer. Les atrocités sont telles de la part d’un membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU que toute sanction, tout message de condamnation de la guerre d’agression irait dans le bon sens.

Pourtant, le Comité International Olympique n’a toujours pas pris de décision et s’est contenté, en mars dernier, de recommander aux fédérations sportives internationales de réintégrer les Russes et les Biélorusses sous bannière neutre dans leur ligue respective. Je considère que c’est une réaction molle dont on ne peut se satisfaire.  

Je vous remercie.

 

Hubert Julien-Laferrière:

C’est une prise de position que je comprends. Moi, je suis gêné que des sportifs qui soient peut-être contre la guerre soient également sanctionnés. Simplement, nous n’allons pas pouvoir trier les sportifs… J’avais entendu l’idée de la bannière neutre. Encore une fois, je comprends que cela puisse être vu comme insuffisant et que cela n’empêchera pas, effectivement, à travers une manifestation sportive pour la Russie, de faire sa propagande et sa promotion. On attend une réponse du CIO que l’on n’a toujours pas…

 

Hadrien Ghomi:

Hubert a tout dit, alors je vais dire le reste. Pour abonder dans ton sens, il faut que la question de la bannière neutre soit abordée. On a bien vu le vote de l’APCE. C’est un sujet qui revient plutôt au CIO. J’entendais aussi un certain nombre d’acteurs qui disaient : peut-on distinguer les sportifs qui se sont prononcés en faveur de l’agression russe en Ukraine ? Comme l’a dit Hubert, ce serait très compliqué. Je ne sais pas et, à vrai dire, nous sommes dans l’attente du document de travail et de la décision du CIO sur le sujet.


Articles similaires

Derniers articles

Table ronde sur les élections américaines

Echanges avec la Présidente de l'Assemblée albanaise

Intelligence articifielle au programme du petit-déjeuner

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion