Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Ma question à Mme Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux.


video-play-icon

Le 19 juillet 2023

Audition de Mme Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux.

 

Mireille Clapot:

 

Merci Madame la Présidente.

Merci Madame la Ministre. C’est un combat que l’on mène ensemble depuis longtemps sur la diplomatie féministe. Comme vous avez répondu à une question que je souhaitais poser, je vais me permettre de vous interroger sur les femmes afghanes et iraniennes. La diplomatie féministe, c’est l’aide au développement mais pas seulement ! Les nouvelles qui nous parviennent d’Afghanistan ou d’Iran sont terribles car elles montrent que les sinistres personnages qui sont au pouvoir ont réellement une haine des femmes et leur retirent petit à petit le droit de se déplacer, de travailler, même d’aller dans les instituts de beauté. En Iran, c’est un système de surveillance qui va permettre de traquer les femmes qui ne seraient pas habillées selon les canons en vigueur.  Donc nous devons être humbles parce que nous ne pouvons pas tout faire évidemment mais que pouvons-nous faire aussi bien du côté de l’exécutif que du côté des femmes et hommes parlementaires soucieux de l’égalité femmes-hommes que nous sommes ? Je vous remercie.

 

 

Mme la Secrétaire d'Etat Chrysoula Zacharopoulou:

 

Merci beaucoup Madame la Députée, chère Mireille, pour cette question.

Comme vous l’avez dit, nous sommes en face et tous très préoccupés par les violations massives des droits et libertés en Afghanistan et en Iran. Si je prends la question des Afghans, dès que les Talibans ont pris le pouvoir, ils ont fermé les centres de beauté. On voit qu’il y a un acharnement systématique des Talibans à l’encontre des Afghanes. Elles ne peuvent pas travaille dans les ONG, elles ne peuvent pas étudier, elles ne peuvent pas aller à l’Université. Elles ne peuvent pas se déplacer. Pas seulement là-bas, mais je vois aussi partout quand il y a une guerre avec un facteur religieux et fanatique, on voit très bien ce recul des droits des femmes. J’étais au Nigéria et au nord de ce pays, ce sont les écoles qui ferment car les filles ne peuvent pas y aller. Les femmes deviennent la cible.

Vous êtes très engagée, vous savez très bien que dès la prise de Kaboul, on a vu des images mais le Conseil de sécurité des Nations Unies avait défini cinq conditions à toute normalisation des relations avec les Talibans qui ne sont pas respectées. Je dis aussi que l’on travaille avec d’autres pays qui sont partenaires, qui peuvent aussi nous aider à avoir un dialogue avec les Talibans sur la question des femmes.

Sur la question de l’Iran, le droit des femmes iraniennes diffère de ceux des hommes dans presque tous les domaines de la vie quotidienne. Là aussi, il faut demander l’autorisation pour se déplacer, les femmes ne peuvent exercer les mêmes fonctions que les hommes, elles ne peuvent pas participer à des compétitions sportives. Si l’on parle de la justice au tribunal, lorsqu’une femme témoigne, son témoignage vaut la moitié de celui d‘un homme. De notre côté, nous avons soutenu les aspirations des Iraniennes, jeunes et moins jeunes, qui ont lutté pour les valeurs universelles auxquelles notre pays est attaché. Avec nos partenaires européens, nous avons adopté neuf trains de sanctions qui visent les responsables de la répression, y compris la police des mœurs, des juges, des députés, des ministres et des médias. Il s’agit d’une situation difficile mais que la France et les autres pays européens suivent. Nous continuerons de soutenir les femmes et les filles de ce pays.


Articles similaires

Derniers articles

Ma question à Stéphane Séjourné sur la vente d'armes à Israël

Mon intervention sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et la lutte contre l’impunité dans les conflits modernes

Sanctionner l’Azerbaïdjan en soutien à l’Arménie

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion