Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Ma question au Gouvernement sur l'aménagement de l'autoroute A7

Mon activité parlementaire

Le mardi 12 janvier, j’ai interrogé en hémicycle le ministère de la transition écologique sur la façon de remédier aux nuisances occasionnées par l’autoroute A7, aux alentours du bassin valentinois. Cette portion de l’autoroute du Soleil qui longe la basse ville et la coupe du fleuve Rhône fait face à une circulation en constante augmentation de véhicules particuliers et de poids-lourds. 

L’abaissement de la vitesse à 90 km/h est un progrès mais la qualité de l’air reste préoccupante et le bruit continue à gêner les riverains. Une étude a été effectuée par l’Etat, les collectivités locales et Vinci Autoroutes (ASF), concluant à la nécessité de travaux de réalisation des murs anti-bruit et de végétalisation, pour une protection court terme. Ce travail fournit aussi le chiffrage des études et travaux pour l’enfouissement de l’autoroute, seule solution permettant aux habitants de retrouver le contact avec les berges du Rhône par des modes doux et le traitement des nuisances telles que pollution de l’air et bruit.

La ministre Emmanuelle Wargon, au nom du secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Djebbari, a apporté une réponse positive en indiquant que "la situation très particulière de l’agglomération de Valence au regard de l’A7 et des enjeux qui s’y rapportent en matière de santé et de cadre de vie, conduisent le gouvernement à soutenir sans tarder la mise en œuvre d’un programme d’aménagements". L’Etat accepte donc désormais de contribuer au financement des travaux court terme dont l’enveloppe s’établit à 42M€. Le tour de table financier est en cours sous l’égide du Préfet de Département.

En revanche, il va falloir convaincre les financeurs liés à l’autoroute que l’enfouissement est un projet d’utilité publique. 55000 morts annuelles sont dues à la pollution de l’air. Seul le recouvrement de l’autoroute dans cette zone urbaine permettra la captation et le filtrage des gaz et particules nocifs.

 

Retrouvez ici le texte de la question ainsi que la vidéo de mon intervention ci-dessous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion