Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Point de situation santé au 29 mars 2020

Infos santé

Situation sanitaire

Ce samedi 29 mars, la France compte 40 174 cas diagnostiqués, dont 7 132 personnes guéries. On dénombre 19 354 personnes hospitalisées, dont 4 632 en réanimation. 292 personnes sont décédées en 24h, ce qui porte le bilan à 2 606 morts. Le nombre d’admissions a progressé de près de 10% depuis hier. 

 

Rappel de ce qu’est le COVID - 19 et sa progression

  • Le virus est très contagieux : chaque personne infectée en contamine au moins 3 autres ;
  • Il est contagieux avant d’être symptomatique : il est donc difficile d’isoler les patients très tôt après leur infection ;
  • Il est dangereux : 15% des cas constatés entraînent des complications et 5% nécessitent une hospitalisation en réanimation ;
  • Le virus touche particulièrement les plus âgées (96% des personnes décédées ont plus de 60 ans) mais qui n’épargne pas les plus jeunes.
  • Le virus progresse de façon très rapide :  le nombre de cas positifs parmi les cas testés est doublé tous les trois à quatre jours. 

 

Mesures d'urgences

  • Appel au respect le plus strict des mesures de confinement, des mesures barrières et de la distance minimale de 1 mètre entre les personnes dans toutes nos activités du quotidien.
  • Le plan Blanc est activé partout en France pour permettre une déprogrammation de tous les actes médicaux et chirurgicaux non urgents depuis le week – end du 15 mars, et cela pour libérer un maximum de lits et de ressources humaines.
  • Augmentation de nos capacités en réanimation
    • Des lits de réanimation continuent à être créés, les équipes renforcées, les patients évacués à travers toute la France et même hors de France .
    • Les respirateurs : commande de 1000 respirateurs à Air Liquide et augmentation de leur capacité industrielle pour en livrer 10 fois davantage ; importation de l’étranger.

Protéger les personnes âgées :

  • Dans les EHPAD : Il y a en France plus de 700 000 personnes âgées en perte d’autonomie hébergées dans plus de 7 000 EHPAD. Le Plan bleu a été déclenché dès le 11 mars (interdiction des visites ; éloignement des familles, identification partout où cela était possible au sein des EHPAD de secteurs dédiés aux malades atteints du Coronavirus). Il sera demandé aux maisons de retraites et EHPAD d’aller vers un isolement individuel pour chacun des pensionnaires afin de mieux les protéger. Un engagement a été pris de déstocker chaque jour 500 000 masques chirurgicaux pour ces établissements. 
  • A domicile : 700 000 personnes âgées fragiles sont actuellement chez elles et subissent de plein fouet l’isolement. Sont mobilisés les médecins généralistes, les réseaux de solidarité, les aidants familiaux, les associations.

 

Une surveillance précise de l’épidémie est réalisée grâce :

  • Aux informations fiables des tests PCR positifs qui permettent la confirmation de la maladie par la recherche du virus. La capacité à réaliser ces tests augmente fortement de jour en jour.
  • A la situation hospitalière en temps réel (nombre d’admissions, nombre total de personnes hospitalisées, nombre d’entrées en réanimation pour détresse respiratoire, nombre total de malades hospitalisés en réanimation, les sorties de personnes guéries, les décès de personnes hospitalisées).
  • A la mortalité enfin enregistrée par l’Etat civil où remonte l’ensemble des décès survenus à l’hôpital, en institution ou à domicile.
  • le nombre d’entrée est de 359 patients graves en réanimation. C’est ce nombre quotidien d’entrée en réanimation qui est l’élément le plus important à surveiller pour prédire la capacité à prendre en charge les malades les plus graves mais surtout parce qu’il reflète la cinétique de l’épidémie. C’est ce nombre quotidien d’entrée en réanimation qui sera analysé pour évaluer l’impact initial du confinement national dès la fin de cette semaine.

Un pont aérien pour l’acheminement de masques et de matériel médical a été mis en place afin d’assurer l’approvisionnement sur le long terme :

  • Le Ministre des Solidarités et de la Santé a précisé hier que, dans le cadre du pont aérien, la France attend la livraison d’un milliard de masques répartis sur 14 semaines à raison d’environ 2 livraisons par semaine.
  • Une première livraison de 8 millions de masques en provenance de Chine est attendue lundi par avion.
  • Les masques seront réceptionnés par Santé publique France, répartis sur le territoire au cours des prochains jours, puis livrés aux groupements hospitaliers de territoire sous l’égide des agences régionales de santé, pour une distribution au sein des établissements de santé, et aux pharmacies qui les mettront à disposition des professionnels de santé libéraux.
  • La France fait face à une situation inédite. Elle produit aujourd’hui 6 à 8 millions de masques par semaine, ce qui rend indispensable l’importation de matériels de santé durant la crise sanitaire que traverse le pays. La priorité en termes de masques est l’équipement des professionnels de santé, via des importations massives et l’augmentation de nos capacités de production. Nos personnels soignants ont besoin chaque semaine de 40 millions de masques.

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.