Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Point santé du 23 mars 2020

Infos santé
  • oint de situation

Point sur la situation nationale

  • La France compte 19.856 malades confirmés, soit 3.157 de plus en 24h.
  • 8.175 malades sont hospitalisés en France (+1.435).
  • 2.082 sont en réanimation (+335).
  • 860 décédées, (+186).
  • 5 médecins ont été tués par le virus.

 

Concernant les masques 

  • La protection des soignants passent aussi par les masques : ils sont en priorité destinés à ceux qui nous soignent, dans un contexte de fortes tensions sur les stocks.
  • Des efforts sont poursuis pour augmenter, par tous les moyens, leur fabrication en France comme à l'étranger.
  • D'importantes commandes de masques sont passées à l'étranger.
  • D'autres commandes, portant sur plusieurs centaines de millions de masques sont en cours de finalisation.
  • Dans un contexte international très tendu, nous devons rester vigilants tant que ces commandes ne sont pas livrées sur le territoire national.

Notre responsabilité : protéger les soignants les plus exposés, gérer des stocks fragiles dans un contexte d'incertitudes d'approvisionnement lié à la situation mondiale.

  • Cette semaine, 20 millions de masques chirurgicaux et FFP2 seront livrés aux hôpitaux et aux EHPAD de toute la France, en privilégiant toujours les zones de circulation active du virus.
  • En plus de ces 20 millions de masques, une nouvelle livraison de masques destinées aux soignants en ville est en cours de préparation. Elle sera effective au plus tard en début de semaine prochaine.

 

Concernant les tests

  • La France se situe dans la moyenne haute des pays européens avec 5.000 tests réalisés quotidiennement.
  • Le ministre de la Santé a échangé avec son homologue allemand (l'Allemagne en réalise 10.000) pour que cette montée en puissance attendue par les Français se fasse dans les meilleurs délais.
  • Concernant les travaux des chercheurs : deux sortes de tests fondamentaux pourraient arriver sur le territoire national, dès lors que la recherche aurait aboutie :
    • d'une part, des tests plus rapides, plus simples, permettant d'éviter de passer par des grosses structures de laboratoire de biologie ;
    • d'autre part, des sérologies, par une prise de sang, permettant de savoir si l'on a développé les anticorps contre le virus.
  • Ces tests sont espérés pour les prochaines semaines.

 

Concernant les traitements 

  • Le Haut Conseil de Santé Publique incite les médecins à inclure le plus de malades dans les différents essais thérapeutiques en cours dans le pays. C'est le moyen le plus sûr de déterminer rapidement si un traitement est efficace ou non.
  • Sur l'hydroxychloroquine, il recommande de ne pas utiliser ce traitement en l'absence de recommandation, à l'exception de forme grave, hospitalière, sur décision collégiale des médecins et sous surveillance médicale stricte.
  • Le Haut Conseil exclut toute prescription dans la population générale ou pour des formes non sévères à ce stade en l'absence de toute donnée probante.

Le ministre prendra, dans les prochaines heures, un arrêté pour encadrer l'utilisation, hors AMM, de l'hydroxychloroquine, qui sera accessible aux équipes médicales hospitalières qui le souhaitent dans les conditions prévues.

  • Faisons confiance à nos chercheurs, à nos médecins : d'importantes études cliniques sont en cours pour identifier le ou les traitements les plus efficaces et les rendre accessibles sans délai aux Français.

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.