Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Actualité

Le 23 septembre, dans le cadre d’une journée consacrée aux lieux privatifs de liberté et de réinsertion, Madame Mireille CLAPOT a reçu la visite de Mme Yaël BRAUN PIVET, Députée des Yvelines, et Présidente de la Commission des lois de l’Assemblée nationale. Ensemble elles ont visité différents établissements valentinois afin d’alimenter leur réflexion par des observations et remontées de terrain.

Le matin eut lieu une visite du Centre Pénitentiaire de Valence, la troisième pour la député Mireille CLAPOT depuis le début de son mandat. Depuis novembre 2017, la question pénitentiaire est au cœur des travaux de la commission des Lois. Cette visite a donné l’occasion d’un échange avec les personnels pénitentiaires, administratifs et surveillants, ainsi qu'avec quelques détenus. Au coeur des sujets: la réinsertion via le travail en atelier et la prise en charge psychique

Ensuite, les députées ont visité l'Ecole de la Deuxième Chance, suivi d'un temps d'échange, avec les élèves et les formateurs. Cette discussion très instructive a mis en évidence l'utilité sociale de tels dispositifs.

L'après-midi a été consacré à la visite du Centre Educatif Fermé (CEF) de Valence. Cette visite fait suite à l’annonce de la Garde des Sceaux le 11 septembre dernier en conseil des Ministres des grandes lignes de l’ordonnance visant à réformer la justice des mineurs et alors que 20 nouveaux Centres Educatifs Fermés vont être créés en France d’ici 2021.

Cette visite de terrain s’inscrit dans une démarche de préparation des débats parlementaires à venir sur le texte, mais aussi d’identification des bonnes pratiques ou des difficultés rencontrées par les Centres Educatifs Fermés existants en vue de la construction des nouveaux.
Accueillies par le Président de l'association Sauvegarde de l’Enfance de la Drôme, qui gère l'établissement, la Directrice Générale et l'équipe du CEF, les deux députées ont ainsi pu échanger avec l’ensemble des personnels responsables de la prise en charge des mineurs délinquants accueillis au centre, avec un objectif : écouter et recueillir les préoccupations des acteurs concernés, indispensable pour enrichir le travail du législateur et s’assurer de son efficacité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.