Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Actualité

Les industries peinent à recruter malgré un chiffre du chômage élevé dans la Drôme et l’Ardèche. Former par l’apprentissage est une bonne réponse, c’est d’ailleurs l’orientation de notre politique au sein de la majorité qui s’est concrétisée par l’adoption cet été de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.  

L’organisation patronale UIMM Drôme-Ardèche m’a particulièrement alerté sur le déficit de compétences au sein des entreprises industrielles de son territoire et sur sa volonté d'agir sur le sujet. 

A mon initiative, l’UIMM 26/07 a présenté aux Ministères du Travail et de l’Economie son projet de CFAi, que la Région AURA, qui collecte la taxe d’apprentissage devra soutenir. ​

Deux rendez-vous ont eu lieu. Le premier, au ministère du travail, a eu lieu début septembre, le second au ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, a eu lieu fin octobre avec Thomas COURBE, directeur général des entreprises. Les deux ministères soutiennent. Le ministère du travail a souligné que c’est "un projet très intéressant, en parfaite adéquation avec le nouveau dispositif favorisant l’apprentissage !" et Thomas COURBE regarde avec le plus grand intérêt le projet qu’il considère comme bien adapté aux besoins du territoire et en parfaite adéquation avec la réforme de l’apprentissage.

Ces soutiens précieux sont précieux au moment où l’on arrive au tour de table des financeurs. Le montant total de l’investissement pour ce centre est estimé à plus de 10 millions d’euros. La région Auvergne-Rhône-Alpes, qui collecte la taxe d’apprentissage, devra prendre sa part comme elle l’avait promis. Mon soutien politique sera sans faille auprès des élus régionaux.

Rencontre au ministère de l'économie, le 30 octobre. De gauche à droite : Étienne Blaise, président de l’UIMM 26-07, Thomas Courbe, moi-même, et Thierry Sanchez, délégué général de l’UIMM 26-07

L'INFO EN +

Bien qu’il existe de nombreuses formations professionnelles, d'ailleurs appuyées par l'UIMM, celle-ci note que leurs équipements, sont en décalage par rapport au besoin des entreprises et ne sont pas à la hauteur du besoin de recrutement se montant à 29 000 salariés d’ici 2025 en Drôme-Ardèche.

Une étude sérieuse et étayée, a démontré un besoin à satisfaire, notamment, sur les domaines de la production, maintenance, électrotechnique, mécanique, électronique, chaudronnerie, … sur des profils allant d’ouvriers qualifiés à technicien (CAP à BTS).

Une des réponses au déficit des compétences recherchées consiste dans la formation en alternance spécifique au monde industriel. Or, à ce jour, bien que l’ensemble des départements de la Région Auvergne – Rhône-Alpes disposent d’un CFA Industriel, la Drôme et l’Ardèche sont les seuls départements à ne pas disposer d’un établissement équivalent. Le taux d'apprentissage en Drôme Ardèche est le plus bas de la région AURA.

Pour répondre à ces enjeux économiques de territoire et ainsi favoriser l’attractivité et l’orientation vers les métiers industriels, la solution retenue par la Branche est de construire un CFAI de proximité. Cette démarche s’inscrit à la fois dans la préservation de l’écosystème existant et dans une réflexion innovante plaçant le numérique au cœur du projet.

L'intention de l'UIMM est de bâtir un centre en cohérence avec la réalité de l’entreprise, les aspirations des jeunes, qui mette en œuvre les techniques de réalité augmentée et virtuelle et une démarche éco-responsable avec un objectif réaliste de 350 alternants à 5 ans.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.