Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

En Commission des Affaires étrangères

Lors de la commission des Affaires étrangères du mardi 1er octobre 2019, nous avons assisté à l'audition de M. Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d'université.

 

Retrouvez ma question ci-dessous:

 

La parole est à Madame Mireille Clapot.

Mireille Clapot : merci Monsieur le président. 

Ma question va porter sur les bourses d'excellence, attribuées par la France aux étudiants étrangers qui viennent poursuivre leur scolarité dans l'hexagone, je vais partir pour cela d'un programme entre le Mali et l'université Grenoble-Alpes, en particulier au site de Valence dans ma circonscription.


Quinze jeunes bacheliers ont été sélectionnés pour l'année 2019-2020, comme chaque année depuis 20 ans, ces bourses d'études sont cofinancés par le Mali pour dix bourses, et par la France pour cinq bourses, elles donnent l'opportunité aux étudiants de venir effectuer des parcours au sein de filières d'études notamment scientifique et économique.

Il y a une centaine de bourses qui sont actives, ce sont des bacheliers "d'élite", et cette "élite" donc n'est pas sélectionné par l'argent comme on a pu l'entendre.


Pour faire simple, ce sont d'excellents élèves, en 20 ans 180 ont été formés et les anciens boursiers rentrés au Mali intègrent les administrations publiques, l'enseignement supérieur, ou le secteur privé, et créés parfois leur propre entreprise. Ce succès existe avec d'autres pays, mais les bourses offertes par le gouvernement français sont en baisse, de même que l'accueil des boursiers connaît des difficultés, que ce soit avec les visas, les comptes bancaires, la gestion avec Campus France. 

J'ai donc deux questions, ces bourses d'excellence c'est le corollaire indispensable à l'augmentation des frais d'inscription, que pensez-vous de l'éventualité d'exonérer systématiquement ces boursiers des frais d'inscription, et puis, quel regard vous portez plus globalement sur ces bourses d'excellence et comment vous comptez les renforcer?

Commission des affaires étrangères : M. Gilles Roussel

Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.