Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Commission des Affaires étrangères : Monsieur Franck Riester, Ministre de la Culture

19 Fév 2020 Mireille Clapot En Commission des Affaires étrangères

Lors de la commission des Affaires étrangères du mardi 18 février 2020, nous avons auditionné en commission des affaires étrangères M. Franck Riester, Ministre de la Culture.

 

Retrouvez mon intervention ci-dessous :

 

Marielle de Sarnez: merci beaucoup Madame la Députée. Mireille Clapot.

 

Mireille Clapot : merci Madame la présidente et merci Monsieur le Ministre pour votre exposé.

 

Je vais vous parler de films d'animation. J’ai été sensibilisé à cette question par des sociétés qui sont sur ma circonscription, sur le pôle images animées à "La Cartoucherie" à Bourg-lès-Valence, il y a par exemple Teamto qui a fait "Angelo la débrouille"; Fargo qui a eu le césar 2017 du court-métrage d'animation avec le film "celui qui a deux âmes". 

 

Ces sociétés s'inquiètent des risques qui pèsent sur leur modèle. Ce que l'on sait assez peu, c'est que la France est le troisième producteur mondial de films d'animation, que les chaînes ont des incitations par des quotas de diffusion assis sur le chiffre d'affaires français ; et la mutation des modes de diffusion, avec de plus en plus de numérique, fait que désormais les plateformes comme Amazon ou Netflix, évidemment, n'adhèrent pas à ce schéma.

 

Les productions françaises, elles ont assis leur modèle économique sur une vente des droits aux diffuseurs français pendant quatre ans, mais en pouvant conserver les droits pour des épisodes ultérieurs, et c'est parce qu'elles ont cette sécurité sur le marché français qu'elles peuvent exporter. D'un point de vue qualitatif ces productions françaises d'animation, tant en long qu'en courts-métrages, elles sont très créatives. Elles portent l'image de la France, la diversité culturelle, le rayonnement de notre culture que vous avez mentionné, et qui nous sont chers dans cette commission des Affaires étrangères.

 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce que la mutation de ce modèle peut entraîner sur ce créneau des films d'animation ?

 

Je vous remercie.

video-play-icon
Hqdefault

Articles similaires

Derniers articles

Des mesures d'urgence pour le pouvoir d'achat prêtes à être examinées par le Parlement après les élections législatives

Au théâtre avec les collégiens pour vibrer contre le harcélèment scolaire

J'alerte sur la réouverture de la Poste de Fontbarlettes

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion