Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Presse

6 février 2019 - Dauphiné Libéré - Thibault CARAGE

Ce mardi 5 février, l’Assemblée nationale a largement adopté la loi anti-casseurs. La députée LREM de la première circonscription de la Drôme, Mireille Clapot, s’est elle abstenue, à l’instar de 49 autres parlementaires. Pourquoi ce vote ? Pour l’élue, le texte « râtisse trop large » et « ouvre une porte dangereuse ». Si elle assume son désaccord avec ce texte, Mireille Clapot adhère toujours à la majorité parlementaire. « Je suis convaincu que toutes les réformes sont bonnes. Nous devons même aller plus vite sur certains sujets », affirme la députée drômoise.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.