Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Actualité

 

A l’heure où nous devons tous prendre notre part dans la nécessaire transition écologique, les transports doux dont le vélo fait partie sont les modes de transport à promouvoir. Les assises de la mobilité ont démontré par ailleurs que le vélo est une des réponses appropriées à la difficulté de se rendre de son domicile à son travail, pour les personnes à faibles revenus, ne pouvant disposer d’un véhicule personnel. De plus, d'un point de vue de santé publique, tout le monde s’accorde sur les bienfaits du vélo qui permet l’exercice d’une activité physique, et la réduction du risque des maladies chroniques.


Dans ma circonscription, plusieurs associations promeuvent le cyclisme ; j'ai d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer REVV (Roulons En Ville à Vélo) et de travailler avec eux à plusieurs reprises sur le plan vélo prévu dans la loi d’orientation des mobilités débattue au parlement. Du dialogue avec cet acteur, et des 3 ateliers que j’ai organisé depuis décembre 2017 sur le sujet de la mobilité, il ressort que les collectivités territoriales s’impliquent globalement pour l’accès à ce mode de transport. Néanmoins elles pourraient encore en faire d’avantage, notamment pour la sécurité de ce mode de transport, pas toujours compatible avec la circulation routière. Le projet de transformation du carrefour des Couleures entre Valence et Saint-Marcel-lès-Valence illustre ainsi le manque d'ambition (ou le manque de connaissances) en matière de déplacements cyclistes pour tous. Le giratoire actuel, impraticable pour les cyclistes à cause du trafic et de la vitesse des véhicules automobiles, peut certes être contourné par le chemin du Chantre, mais l'absence d'aménagement et de signalisation ne plaide pas pour en faire une réelle alternative, pas plus que les projets dans leur état actuel.


Pour que les cyclistes, expérimentés ou non, empruntent sans appréhension l'axe Valence-Rovaltain, les choix d’aménagements doivent être pensés pour eux, balisés et protégés.


Merci à REVV qui m’a montré sur le terrain samedi 20 avril l'état actuel du réaménagement et qui a pointé les discontinuités. Valence Romans Déplacement développant les vélos en libre-service entre Pompidou et Rovaltain, il sera cohérent de sécuriser ce trajet. Mon emploi du temps ne m’a pas permis d'aller rencontrer le commissaire enquêteur, mais mon suppléant, Louis PENOT a écrit cette demande dans le cahier prévu à cet effet.

Un courrier au commissaire enquêteur a été envoyé pour apporter ma contribution en ce sens.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.