Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Pour le vote par correspondance

07 Fév 2022 Mireille Clapot Mes engagements

Interrogée par un célèbre magazine féminin, j’ai défendu mon positionnement sur le vote par correspondance, en effet les taux d’abstentions records élections après élections nous obligent à réfléchir à des solutions nouvelles. Même s’il est certain que le système de vote n’est pas l’unique facteur de la crise de la démocratie que nous traversons, le transformer pourrait contribuer à améliorer la situation.

La mise en place du vote par correspondance permettrait, de voter au format papier sans se déplacer jusqu’au bureau de vote.

A ce titre, il doit être envisagé comme un éventuel outil de lutte contre le phénomène de l’abstention. Pratiqué en France de 1946 à 1975, le vote par correspondance a été abandonné en raison de fraudes constatées au niveau local. Cependant, la possibilité de fraude tenait en réalité plus à un dispositif défaillant dans l’organisation et le contrôle de l’identité des électeurs qu’à la modalité même du vote par correspondance. Celle-ci est d’ailleurs répandue en Europe et fait l’objet de standards internationaux.

Trop d’électeurs trouvent compliqué de se rendre aux urnes, pour des raisons pratiques, sanitaires, ou parce qu’ils ne sont pas prêts à sacrifier un jour de week-end. Le vote par correspondance serait donc un outil plus efficace et moins contraignant que d’établir une procuration qui est une procédure assez lourde. En Allemagne par exemple, les électeurs disposent de la possibilité de voter par correspondance depuis 1957 et près de 48% d’entre eux ont fait ce choix lors des élections législatives de septembre 2021 (ils n’étaient que 28,6% à opter pour le vote par correspondance en 2017)

Le vote par correspondance serait ainsi un outil supplémentaire et simple pour nos concitoyens et pourrait ainsi redynamiser l’envie de voter et améliorer la participation.

Suivons l’exemple de la Suisse, l’Allemagne et la Grande-Bretagne l’ont mise en place, sans difficulté.


Articles similaires

Derniers articles

Je m'engage auprès des associations

C'est l'heure de la rentrée !

Perspectives et engagements pour cette nouvelle mandature

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion