Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Discours de politique générale du Premier ministre


Le 30 janvier dernier, le Premier Ministre Gabriel Attal a présenté à l’Assemblée nationale son discours de politique générale. Symbole de la prise de fonction d’un nouveau Premier Ministre, ce fut l’occasion de prendre connaissance des priorités du Gouvernement pour les prochains mois. Ce discours s’est déroulé en deux temps et s’inscrit dans la continuité de la feuille de route dévoilée par le Président de la République lors de sa conférence de presse du 16 janvier dernier.

Tout d'abord le Premier Ministre est revenu sur les sujets d’actualité et tout particulièrement les révoltes des agriculteurs. Cette première partie a rappelé, sans pour autant compléter, les mesures prises par le Gouvernement depuis le début des révoltes. Parmi elles, la simplification massive et rapide des normes pesant sur les agriculteurs, le remboursement à hauteur de 50% dès février de la Taxe Intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), une prise en charge des frais vétérinaires allant jusqu'à 90%, la mise en place d'un fond d’urgence pour les viticulteurs et un renforcement des contrôles de l’application de la loi Egalim, visant à protéger la rémunération des agriculteurs.

Dans un deuxième temps, le Premier Ministre a décliné en quatre points les priorités du Gouvernement. Le logement est apparu comme le premier domaine d’action du Gouvernement. Si Gabriel Attal a annoncé la création de 30 000 logements supplémentaires d’ici 2027 pour pallier la pénurie actuelle ou encore une simplification des normes DPE et MaPrimeRenov pour faciliter l’accès aux aides déjà existantes, quelques questions se posent au sujet de l'assouplissement de la loi Solidarité et Renouvellement urbain (SRU) encore loin d’être appliquée dans l’ensemble des communes et villes concernées. Le deuxième domaine d’action présenté est celui de l'amélioration des services publics avec des mesures dédiés à la santé et l’éducation. La régularisation de médecins étrangers ou la revalorisation des infirmières scolaires constituent des points auxquels je souscris tandis que la volonté de réformer l’AME comme prévu dans le cadre du Projet de Loi immigration, pour lequel j’ai voté contre, constitue encore un sujet de préoccupation. Concernant l’éducation, Gabriel Attal est revenu sur ce « choc des savoirs » lancé dès septembre dernier en tant que Ministre de l’éducation visant à mieux encadrer les enseignants, réhausser le niveau global des élèves et renforcer le respect des valeurs de la République.

Le dernier point auquel j’ai été particulièrement attentive concerne la planification écologique avec plusieurs annonces dont la création d’un service civique écologique permettant la sensibilisation de 50 000 jeunes aux enjeux environnementaux, ou encore le lancement d’une initiative réduisant l’impact environnemental des 50 plus grands sites industriels français émetteurs de plastique.

Avec ces priorités, un nouveau cap est donné par le Gouvernement. Je ferai comme depuis sept ans le nécessaire pour porter la voix de notre circonscription et partager les valeurs d’égalité, de transition et d’inclusion qui me sont chères.


Articles similaires

Derniers articles

Table ronde sur la guerre en Ukraine, ma question sur le financement et l'efficacité des sanctions contre la Russie

Ma question à Stéphane Séjourné sur la vente d'armes à Israël

Mon intervention sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et la lutte contre l’impunité dans les conflits modernes

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion