Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Les chèques énergie adressés à 5,8 millions de ménages

01 Avr 2022 Mireille Clapot Fil d'actualités

La campagne d'envoi des chèques énergie pour l’année 2022 a débuté mercredi 30 mars 2022 pour les 5,77 millions de ménages éligibles. Elle s'ajoute au bouclier tarifaire et aux mesures de protection face à l’inflation, qui représente déjà un effort exceptionnel de l’État de près de 20 milliards d’euros.

  1. Le chèque énergie est envoyé automatiquement, par voie postale entre le 30 mars et le 30 avril 2022, aux personnes éligibles (revenus et composition du ménage). Aucune démarche n’est nécessaire pour le recevoir, il suffit d’avoir déclaré ses revenus l’année précédente.
  2. Le montant moyen de ce chèque s’élève à 150€, et peut atteindre 277€ selon les revenus et la composition du ménage en question.
  3. Un espace « bénéficiaire » sera disponible dès avril sur le site Internet dédié au chèque énergie pour permettra aux bénéficiaires de mieux gérer leurs démarches liées au chèque énergie.

 

Le chèque énergie permet de régler : 

  • Les factures des fournisseurs d’électricité, de gaz naturel, d’autres combustibles de chauffage (bois, fioul domestique, etc.).
  • Les charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l'APL, ainsi que dans les EHPAD, les EHPA, les résidences autonomie, les établissements et les unités de soins de longue durée (USLD).
  • Certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, réalisées par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE).

Tous les professionnels des secteurs concernés sont tenus d’accepter le chèque énergie.

Pour l’utiliser, les bénéficiaires peuvent le présenter à leurs fournisseurs d’énergie en ligne ou par courrier, jusqu’au 31 mars 2023

 

Ce nouvel envoi s’ajoute au bouclier tarifaire et aux mesures de protection face à l’inflation, qui représente déjà un effort exceptionnel de l’Etat de près de 20 milliards d’euros :

  • Blocage des tarifs du gaz depuis octobre 2021 : il a permis d’éviter une hausse des tarifs de plus de 39,2 % au 1er mars 2022 par rapport à octobre, soit près de 500€ par an pour un ménage. Ce blocage sera prolongé jusqu’à la fin de 2022.
  • Chèque énergie exceptionnel de 100€ pour 5,8 millions de ménages modestes versé en décembre 2021 : il s’est ajouté au chèque énergie déjà versé au printemps 2021 de 150€ en moyenne et s’ajoute aussi au chèque énergie qui sera versé en avril prochain.
  • Blocage des tarifs de l’électricité en 2021 et hausse fixée à 4% au maximum en 2022. Le Gouvernement a réduit de 95 % la taxe sur la consommation d’électricité et a augmenté de 20 TWh le plafond de l’électricité nucléaire vendue par EDF à un tarif réglementé (ARENH). La Commission de régulation de l’énergie estime que cela a permis d’éviter une hausse des tarifs de près de 45 % au 1er février 2022, soit 300 € par an pour un ménage ;
  • Versement d’une indemnité inflation de 100€ pour 38 millions de ménages entre décembre 2021 et février 2022.
  • Revalorisation exceptionnelle de 10% du barème kilométrique annoncée en février 2022.

Articles similaires

Derniers articles

Je m'engage auprès des associations

C'est l'heure de la rentrée !

Perspectives et engagements pour cette nouvelle mandature

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion