Je soutiens l'article 2 du projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif, qui va harmoniser les procédures pour les apatrides ou bénéficiaires de protection subsidiaire et leur famille afin de sécuriser l'accès à la carte de résident.


Un apatride ou bénéficiaire de protection subsidiaire qui fuit un danger dans son pays passe par plusieurs étapes : d'abord le soulagement d'être enfin dans cette France tant rêvée, puis l'étonnement de la complexité des règles, puis le tissage d'une vie sociale et enfin le sentiment de sécurité lorsqu'il reçoit sa carte de résident de 10 ans. 
Pour décrocher ce dernier stade, les conditions ne sont  pas les mêmes. Que d'angoisses, que de temps passé à comprendre les règles! 
Cette énergie serait mieux utilisée au sein de la famille, à panser les plaies physiques et morales, à contribuer à la vie sociale. 


Cet article 2 va libérer les énergies positives en harmonisant les procédures et  je m'en réjouis.

Loi asile et immigration, intervention de Mireille CLAPOT sur l'article 2

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.