Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Presse

Le Dauphiné Libéré - 13 septembre 2018

A l'occasion de la rentrée, la députée LREM Mireille Clapot et sa collègue conseillère régionale Françoise Casalino avaient tenu à faire une conférence de presse commune. L’occasion de faire le bilan mais en focalisant plutôt sur les bons points que les sujets qui fâchent.


• CP dédoublés et dispositif Devoirs faits…

Car pour l’élue de l’Assemblée, à n’en pas douter, il y a des raisons de se réjouir en ce mois de septembre. Et en premier lieu du côté des CP dédoublés, dans les réseaux d’éducation prioritaire (REP). « Cette mesure qui permet aux enfants d’être dans des petits groupes, de 12 à 14, va donner les moyens aux élèves d’acquérir les fondamentaux. En 2017, tout le monde disait ce ne sera pas possible, et bien si, la preuve. »
Dans la Drôme, précisait Françoise Casalino, ce sont 7 REP et un REP + qui sont concernés. Le REP + étant le CP dédoublé de l’an passé qui se poursuit en CE1. « 16 écoles élémentaires et primaires, soit 48 classes de CP et 4 de CE1 », ajoutait-elle. Des « mesures concrètes » pour les enfants qui ont besoin d’un accompagnement particulier, qui permettent aussi l’émergence de nouvelles pratiques pédagogiques. « Les enseignants inventent, expérimentent. » Autre sujet de satisfaction, celui du dispositif Devoirs faits mis en place l’an dernier. « Tous les collèges l’ont mis en place dans la Drôme, ce qui concerne 5 000 élèves. »


• Bémol sur le handicap

Petit bémol, reconnaît néanmoins la députée, quant aux élèves handicapés. « Il y a encore à faire en matière d’inclusion, même si le dispositif se professionnalise. Un numéro de téléphone a été mis en place pour les parents d’enfants qui rencontreraient un problème (0800 730 123). »


• Quid du Centre de formation des apprentis de l’industrie ?

L’apprentissage a aussi été évoqué, et en particulier le futur Centre de formation des apprentis de l’industrie « bloqué par la Région », dénonce Françoise Casalino qui se dit vigilante quant à l’exécution de ce projet. Au ministère du Travail, où Mireille Clapot était récemment en compagnie du président et du secrétaire général de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Drôme-Ardèche, on est « très favorable à ce projet », assure-t-elle.


• Environnement

Pour conclure, il aura bien sûr été aussi question d’écologie. Confiante dans le nouveau ministre de l’Environnement, bien évidemment, Mireille Clapot évoque les comportements au quotidien à faire évoluer sur le terrain, mais également les transports. Avec un soutien affirmé au plan vélo, « afin de multiplier par trois le nombre de vélos d’ici 2024 ». Pour autant, il ne suffit pas « d’aimer faire du vélo », mais bien de proposer des pistes cyclables sécurisées le long des Nationales entre autres, et articuler au mieux ce mode de déplacement avec le train, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays européens


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.