Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Mes engagements

J'ai, aux côtés d’Amnesty International France et de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme, et de nombreux député.e.s exprimé mon soutien aux nombreux défenseurs des droits humains récemment emprisonnés en Egypte, suite à la vague de répression sans précédent lancée par les autorités ces derniers mois.

 

Veuillez-trouver mon intervention ci-dessous :

 

Le mois dernier plus de 4000 personnes ont été arrêtées en Egypte après des manifestations pacifiques. 

Elles ont été arrêtées parce qu’elles exerçaient leur droit à la liberté d'expression et à la participation aux affaires publiques de leur pays. S’y trouvaient des journalistes, des avocats, des défenseurs des droits humains et des militants politiques, tous critiques à l’égard du gouvernement égyptien.

 

Parmi eux : Ramy Shaath, défenseur des droits humains, qui a été placé en détention provisoire depuis le 5 juillet 2019, dans l'attente des conclusions d'une enquête pour « assistance à un groupe terroriste ». Nous regrettons fortement le maintien de sa détention pour 45 jours qui a été décidé lundi, à l’abri du regard des observateurs internationaux. Nous saluons la présence de son épouse Céline Lebrun Shaath, ressortissante française, qui a été expulsée d'Egypte dans des conditions déplorables.

 

Nous, parlementaires, en sommes très préoccupés tout comme le sont les ONG aujourd’hui présentes : Amnesty, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), L’institut du Caire pour l’étude des droits de l’homme (CIHRS), pour ne citer qu’elles. 

 

En effet, de telles arrestations et détentions se révèlent être contraires à la Constitution égyptienne et aux engagements internationaux signés par l’Egypte et notamment ceux relatifs aux droits humains. Par ailleurs les conditions de détention sont exécrables et plusieurs cas de mauvais traitements ont été signalés.

 

Nous appelons donc les autorités égyptiennes à libérer dans les plus brefs délais ces prisonniers politiques défenseurs de la liberté et de la démocratie, tel est le sens de ce rassemblement aujourd’hui.

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.