Presse

Dauphiné Libéré le 2 mars 2018

À la demande du syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique, Mireille Clapot, députée LREM de la première circonscription de la Drôme, était intervenue auprès du Premier ministre et des ministres concernés pour appuyer l’ambitieux projet de déploiement de la fibre optique sur le territoire drômardéchois. Membre de la Commission supérieure du Numérique et des Postes, l’élue soutient le projet d’ADN, qui « fait un travail remarquable. » Elle a donc plaidé avec conviction le dossier. Et avec succès !

Près de 147 millions d’euros pour le déploiement de la fibre optique

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, vient d’assurer par écrit à la députée drômoise que l’État soutiendra le projet d’ADN à hauteur de 146,98 millions d’euros « maximum ». Le projet chiffre quelque 400 millions d’euros. « Cet accord définitif permettra au syndicat mixte de contractualiser une convention de financement qui programmera les versements progressifs de cette subvention, au rythme des déploiements qui seront réalisés dans les prochaines années », précise le courrier ministériel.

Cette décision « s’inscrit pleinement dans le Plan France Très Haut Débit mis en place par le Gouvernement », commente le ministre Bruno Le Maire. Qui souligne que « le projet porté par le syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique, grâce à une gouvernance solide, assise sur une forte solidarité territoriale, permet d’envisager une couverture en fibre optique jusqu’à l’abonné généralisée des territoires à dominante rurale dans un calendrier ambitieux. »

La députée Mireille Clopot se « réjouit » de cette décision et assure qu’elle se fera « le soutien en circonscription de toutes les initiatives qui faciliteront l’accès au numérique pour tous. »


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.