Députée de la Drôme
Membre de la Commission des Affaires étrangères
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Lancement de la campagne d'hiver des Restos du coeur

Fil d'info

Le Premier ministre et le ministre des Solidarités et de la Santé ont lancé en fin de matinée la 36e campagne d’hiver des Restos du cœur.

Cette année, les inscriptions aux Restos du cœur sont en augmentation de 10%, avec notamment l’arrivée de nombreux jeunes, touchés par la précarité.

La précarité ne sera pas un dommage collatéral de la crise sanitaire et le Gouvernement a redoublé d’efforts contre la pauvreté depuis le début de la crise sanitaire.

 

Ainsi, au printemps, nous avons lancé :

  • la distribution de 15 millions d’euros en chèques-service d’un montant de 3,50 euros, pour les personnes en grande précarité (SDF ou personnes résidant en centre d’hébergement d’urgence). Dispositif élargi en mai aux familles modestes pour l’aide alimentaire. Ces chèques-service ont bénéficié à 90 000 personnes en grande précarité et suite à l’élargissement à près de 100 000 foyers ;
  • une aide exceptionnelle de solidarité de 150 euros versées à tous les bénéficiaires du RSA ;
  • le renforcement de près de 40 millions d’euros du budget de l’aide alimentaire.

 

Nous avons inscrit notre lutte dans la durée et, dès la rentrée, nous avons :

  • accordé une prime de 200 euros à 800 000 jeunes de moins de 25 ans dans la précarité ;
  • revalorisé de 100 euros de l’allocation de rentrée scolaire, qui a bénéficié à 3 millions de foyers ;
  • décidé du repas à 1 euro au CROUS pour les étudiants boursiers.

 

Enfin, conscients de l’impact de ce deuxième confinement sur la précarité, nous avons :

  • accordé une nouvelle prime exceptionnelle de 150 euros aux 4 millions de foyers au RSA ou bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique ;
  • décidé d’une prime de 150 euros pour tous les étudiants boursiers et les non-étudiants touchants les APL, soit plus d’un million de jeunes qui recevront une aide dans les prochains jours.

 

Notre stratégie s’accompagne d’une action engagée depuis le début du mandat et qui vise également à combattre les causes de la précarité, notamment :

  • en faveur de l’hébergement d’urgence qui vient d’atteindre un nombre record de places ;
  • par la prime d’activité, dont la revalorisation a aidé à faire sortir 210 000 Français de la pauvreté en 2019 ;
  • en soutenant les associations de lutte contre la pauvreté à qui 100 millions d’euros sont consacrés dans le plan de relance ;
  • ou encore en soutenant l’emploi des jeunes dans le cadre du plan jeunes, avec 7 milliards investis.  

 

Local :  

 

Près d'un million de repas servis dans la Drôme l'hiver dernier et près de 300.000 en Ardèche. Avec les conséquences de la crise sanitaire, les responsables s'attendent encore à une augmentation du nombre de bénéficiaires dans les prochaines semaines. Déjà lors de la campagne estivale, les personnes accueillies ont augmenté de 15% dans la Drôme et 5% en Ardèche. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.