Députée de la Drôme (1ère circonscription)
Première Vice-présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

Ma question à Madame ZACHAROPOULOU, Secrétaire dÉtat auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux


video-play-icon

Le 18 janvier 2022

 

Mireille Clapot : Merci monsieur le président. Madame la ministre, notre Assemblée aura à cœur de contrôler l’action du gouvernement impulsée par la loi du 4 août 2021 de programmation relative au développement solidaire et la lutte contre les inégalités mondiales. C’était un vote important de notre précédente mandature. Pouvez-vous déjà nous dire si la trajectoire ambitieuse au niveau des crédits est maintenue ?

Par ailleurs, je m’associe à l’alerte du Président M. Bourlanges pour déplorer l’absence d’inclusion de la représentation nationale dans le suivi de cette politique avec la Commission indépendante d’évaluation.

Toutefois, je voudrais centrer ma question sur la diplomatie féministe. Votre action en faveur des femmes, en particulier pour l’accès au soin et à l’éducation, est connue, je la salue à nouveau. Cette diplomatie féministe se matérialise en particulier dans une aide au développement orientée sur les droits des femmes et des filles via des marqueurs de genre. Pouvez-vous nous confirmer que ces marqueurs de genre qui aident les femmes et les filles à bénéficier de cette aide publique au développement seront bien respectés ? Nous attendons impatiemment le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) et notre association pour regarder cette question plus en détails. »

 

Jean-Louis Bourlanges : Je vous remercie, Madame la Vice-Présidente. Madame la ministre…

 

Chrysoula Zacharopoulou : Je vous remercie beaucoup Madame la Vice-Présidente pour votre question. Pour l’objectif de 0,7% [du revenu national brut dédié à l’aide publique au développement (APD)], je souhaiterais préciser deux choses : nous avons tenu jusqu’à maintenant les objectifs fixés en 2017 et aujourd’hui nous sommes à 0,55 % de l’APD. La loi prévoit comme vous l’avez dit prévoit d’aller à 0,7%.

Il faut souligner aussi que la France est le seul pays au monde à avoir à la fois un ratio d’APD par rapport au revenu national brut élevé, un volume absolu d’APD élevé et une dynamique d’augmentation de son APD. Et cela, en particulier, dans cette période.

Nous partageons Madame la députée cet attachement fort sur la question du genre, de l’égalité et de la diplomatie féministe. C’est dans notre politique de développement une grande priorité du gouvernement depuis 2017.

Aux Nations-Unies, j’ai annoncé le renouvellement pour 3 ans de notre fonds de soutien aux ONG féministes. Cela a été fortement salué car c’est un instrument innovant pour lutter en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans des contextes difficiles. Je vous confirme que CICID intégrera pleinement cet enjeu fondamental.

 

Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d'État auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux :

Merci beaucoup Madame la Vice-Présidente pour votre question. Comme vous l’avez dit, concernant l’objectif des 0,7 j’aimerais rappeler deux choses. Jusqu’à maintenant, nous avons tenu les objectifs fixés en 2017 puisque nous sommes à 0,55 de l’APD. Il faut souligner aussi que la France est le seul pays au monde à avoir à la fois un ratio d’APD élevé et un volume absolu d’APD élevé ainsi qu’une dynamique d’augmentation dans cette période.

Bien sûr, nous partageons Madame la Députée, cette attachement très fort pour le genre, l’égalité et la diplomatie féministe. C’est une grande priorité de notre politique du développement et de notre gouvernement depuis 2017. J’ai pu annoncer aux Nations Unies annoncer le renouvellement pour trois ans de notre fonds de soutien aux ONG féministes, ce qui a été fortement salué. Il s’agit d’un instrument pour lutter en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans ce contexte difficile. Je vous confirme aussi que le prochain CICID intégrera pleinement cet enjeu fondamental.

 


Articles similaires

Derniers articles

Faire face à la catastrophe humanitaire à Gaza et prévenir une nouvelle escalade au Moyen-Orient suite à l’attaque récente de l’Iran contre Israël

Vers un premier traité international sur l'IA ? Débat sur le projet de Convention-cadre sur l’intelligence artificielle

Clôture de la procédure de suivi concernant l’Albanie et engagement d'un dialogue postsuivi avec le pays

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion