Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Actualité

Lundi 17 septembre, sur invitation de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA) et de Jeunes Agriculteurs (JA) de la Drôme, je me suis rendue  l'exploitation agricole EARL VALLA à Saint Marcel Lès Valence pour un échange entre parlementaires, syndicats et exploitants agricoles, sur la possible suppression du TO-DE.

J'ai rappelé que j'étais attentive à ce sujet et que j'avais d'ailleurs interpellé le gouvernement au mois d'août dernier sur ce sujet par l'intermédiaire d'une question écrite.

Les agriculteurs ont eux rappeler que la Drôme est un département très agricole avec de nombreuses productions arboricoles, viticoles, maraîchères, horticoles et semencières. Les emplois saisonniers sont donc nombreux avec 31 175 CDD pour 6 012 CDI en 2016.

Sur tous ces CDD, ce sont 29  623 contrats qui sont concernés par l'exonération de cotisations patronales travailleurs occasionnel/demandeurs d'emplois (TO-DE) avec 5 788 364 heures travaillées.

 

Il nous été mentionné que pour la ferme Drôme, la disparition de ce dispositif entraînerait une perte globale de 8 103 909€.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.