Députée de la Drôme
Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes
Membre de la Commission des Affaires étrangères

Entrez votre texte ici

4èmes assises de la cohésion numérique et territoriale

29 Mar 2022 Mireille Clapot Actualités de la CSNP

Rendez-vous très attendu pour toutes celles et tous ceux qui ont à cœur de mettre l’humain au cœur des développements du numérique, j’ai eu l’honneur d’ouvrir les 4ème assises de la Cohésion Numérique et Territoriale, dont la thématique portait cette année sur « Numérique : les nouveaux leviers du vivre ensemble ».

 

Cette table ronde a été l’occasion de vérifier que les acteurs et professionnels du numérique et les représentants de la société civile, de l’économie solidaire, les acteurs en charge de la protection de la jeunesse et de l’insertion des personnes handicapées échangent et trouvent des solutions pour que le concept du « vivre ensemble » ne soit pas une expression creuse mais au contraire se matérialise par des actions concrètes.

 

Sur le seul volet de l’inclusion numérique, le gouvernement a mobilisé 250 millions d’euros au cours des deux dernières années pour proposer des solutions d’accompagnement pour les 13 millions de français éloignés du numérique en créant 4000 postes de Conseillers numériques France Service, en mettant à disposition des aidants des outils simples et sécurisés pour accompagner nos concitoyens dans leurs démarches.

A ce titre, la Commission supérieure du numérique et des postes, considère que le Groupe La Poste a, aux côtés de l’Etat, un rôle important à jouer dans le domaine de l’inclusion numérique dans nos territoires et au service de nos concitoyens.

 

La pandémie de COVID 19 a accéléré les usages numériques et les besoins. Les enjeux sont immenses.

Les Français ne le savent pas toujours assez mais la France est aujourd’hui numéro 1 du déploiement de la fibre optique en Europe avec plus de 13,5 millions de clients et 28 millions de locaux raccordés. Pour les territoires qui ne peuvent bénéficier de la fibre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé début février une augmentation de l’aide aux particuliers pour se doter d’une solution THD non filiaire (satellite, 4G et 5G fixe et THD radio notamment) . Auparavant fixée à 150 euros, celle-ci pourra désormais atteindre 300, voire 600 euros sous conditions de ressource.  L’objectif : couvrir l’ensemble du territoire d’ici fin 2022.


Grâce au déploiement de ces moyens, le gouvernement a pour ambition de permettre à tous les Français de profiter d’un débit d’au moins 30 Mbits/s d’ici la fin de l’année.

Les regards croisés de Pierre-Gael Chantereau, Président de Nokia France, et de Xavier Vignon, Président de Sogetrel, vice-président d’Infranum nous ont permis de vérifier que ces ambitions se traduisent sur le terrain et d’identifier les difficultés qui doivent encore être prises en compte.

 

En tant que députée, je sais pertinemment, et je le constate régulièrement sur ma circonscription que tous les sujets  d’accessibilité ne sont pas encore réglés et je m’emploie avec mes collègues  parlementaires à ce qu’Orange qui vient de présenter  le calendrier d’extinction du réseau cuivre ne laisse pas en déshérence son réseau cuivre dont dépendent encore de nombreux concitoyens pour leurs usages personnels mais également pour le fonctionnement de certains numéros d’urgence.

 

Le numérique n’est pas le seul sujet des pouvoirs publics et des opérateurs et industriels des télécommunications. Des initiatives citoyennes et solidaires complémentaires existent aux actions des services publics, des plans de développement des entreprises et des start-up, ainsi que l’engagement sur le terrain de diverses associations.

 

Le cyberharcèlement dont sont victimes notamment nos enfants et nos adolescents mais également plus largement  les phénomènes liés au développement des réseaux dits sociaux auprès d’un public jeune sont également des sujet encore très sensibles à prendre en compte.

 

L’accent a également été mis sur sur le handicap et les enjeux d’une  société numérique plus inclusive, comme souligné par Mme Sophie CLUZEL, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, en clôture de ces assises

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion