Députée de la Drôme
Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères
Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Entrez votre texte ici

Fil d'info

Les défenseures des droits humains saoudiennes Rokaya Mohareb et Aziza al-Youssef, ainsi que la blogeuse Eman al-Nafjan ont été libérées (provisoirement) ce jeudi.


Ces militantes - ayant notamment défendu le droit des femmes à conduire ou demandé la levée du système de tutelle qui oblige les femmes à obtenir la permission d'un parent masculin pour de nombreuses démarches - avaient été accusées de porter atteinte aux intérêts nationaux et d'aider les "ennemis de l'État".


C’est une première victoire, et il faut se féliciter de la pression internationale sur Riyad qui a permis leur libération. Mais il faut rester vigilant, car elles devront se présenter de nouveau devant la cour pénale pour la reprise de leurs procès, mercredi prochain.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.